Rapport De La Visite De La Délégation De L'Encyclopédie Internationale «Qpedia» Au Gouvernorat De Sarat Ubaida -4

  • 12/01/2020 23:40
  • 0
  • 1848

 

Al Alkhlf:

Ouverture du village du nom de ses habitants de Bani Bishar, situé à 26 km au sud du gouvernorat de Sarat Ubaida, et il a des écoles primaires et secondaires pour garçons et filles, et un centre de soins primaires.

On estime que le village d'Al Alkhlf a cinq siècles. Il a été soumis à l'invasion turque, et le célèbre site entre eux et les Turcs a eu lieu. Le souverain militaire a incendié les maisons du village avec de l'artillerie du côté est et détruit certaines maisons, et plusieurs membres de la tribu ont été martyrisés, mais à la fin ils ont vaincu les Turcs, tuant leur chef à l'époque.

Les bâtiments du village ont un caractère militaire défensif, en termes de secret dans les routes qui pénètrent dans le village et les tours. Le village d'Al Alkhlf est situé sur un plateau entouré de champs agricoles à l'ouest, à l'est et au nord, au sud duquel se trouve une montagne escarpée.

Parmi ses points forts:

  1- Construire la confidentialité, où nous trouvons la précision de la mise en œuvre, la durabilité et la capacité de résister aux facteurs naturels. Le spectateur remarque la grande taille du village, la hauteur de ses bâtiments et son entrelacement, et la multiplicité des étages résidentiels à une époque où les outils d'ingénierie n'étaient plus comme aujourd'hui.

2- La présence de longues rues, ruelles et voûtes qui pénètrent dans le village, longues et larges, et à travers ces passages sont latéralement ouverts pour atteindre la lumière.

  1. 11

 

3 - La multiplicité des constellations, ou ce qu'on appelle (Alqasaba), qui est proche de vingt constellations, y compris la forme circulaire et la forme carrée, et leur longueur dépasse trente mètres, et ces constellations sont utilisées pour l'observation et la protection de la tribu.

4- Il y a deux anciennes mosquées, la première au nord du village (Al Matr), et la deuxième mosquée Alqala, située au sud du village, elle est construite en pierres colorées, recouverte de bois et peinte avec Alqadad ( Le plâtre) et la mosquée (Alsuwh) ont une piscine d'eau et sont alimentés en eau de pluie par des canaux d'eau.

5- Il y a des sépultures archéologiques et des tombes historiques, ainsi que (la grotte Om Khurmah), qui est un grand dôme en forme de dôme composé de plusieurs pièces creusées dans la roche, et il a également sculpté des portes, et l'entrée de la grotte sert de médiateur à plusieurs colonnes d'albâtre, en plus de la présence d'étagères et de magasins Secrecy.

6- Un marché hebdomadaire a eu lieu tous les vendredis, et c'est l'un des plus anciens marchés hebdomadaires de la région d'Asir, situé au milieu du village au milieu d'une grande surface

 

Al Aajmah:

Al Aajmah est l'un des villages d'Al Bassam, qui est l'un des villages archéologiques qui n'ont pas encore été découverts, et les chercheurs ne l'ont pas étudié historiquement, architecturalement et archéologiquement, car c'est vraiment une source vivante d'histoire, de civilisation et de patrimoine ;

C'est un village au milieu de la vallée d'Al Bassam, à cinq kilomètres du centre du gouvernorat de Sarat Ubaida, sur la route qui relie la province au gouvernorat de Dhahran Aljanoub, qui est la route internationale qui relie la région d'Asir à la région de Najran et mène à la République arabe du Yémen.

Le village d'Al Aajmah se distingue par son caractère architectural distinctif et par la présence d'un certain nombre de hauts palais, que l'on trouve rarement dans la région d'Asir, car il se caractérise par plusieurs étages, de sorte que certains d'entre eux atteignent cinq étages, et ils sont de construction traditionnelle, reliés entre eux par ce qu'on appelle un hangar, ce qui facilite la transition entre ses habitants; cette méthode a fonctionné pour protéger et éviter l'ennemi qui pourrait les guetter la nuit.

Il se caractérise également par le drainage du torrent, il a été pris en compte que lors de la construction, il est pris en compte que le drainage du torrent fonctionne à partir du bas de ces bâtiments et à travers des canaux traditionnels du bas des bâtiments.

Ce village se caractérise par l'abondance de bâtiments adjacents adjacents à plus d'un endroit, comme s'il s'agissait d'unités récurrentes, comme on les appelle dans l'architecture moderne.

  Il y a une mosquée construite dans le style moderne, où les ruines de l'ancienne mosquée ont été soulevées, et la mosquée existante a été établie avec une superficie trois fois la taille de l'ancienne mosquée et avec une plus grande capacité. Le village a une école primaire et préparatoire pour les garçons.

Le village est entouré de montagnes imposantes des côtés ouest, nord et sud, et des montagnes Alkhitam Mountain et Haron Mountain qui est une montagne située du côté ouest.

Al Aajmah est également le centre de l'invité de la tribu et le centre de son rassemblement, et le village a des entrées officielles, qui reçoivent des invités et des non-invités à travers eux, et des entrées spéciales pour les gens du village sont utilisées aux fins de la tribu et lorsque cela est nécessaire.

Et le fait que le village soit entouré de montagnes sur trois côtés, lorsque la pluie tombe, le village est exposé au flux de forts torrents, en particulier des côtés nord et ouest, et c'est pourquoi des canaux de surface ont été créés pour distribuer les torrents au sud et à l'est d'une manière qui assure leur distribution aux fermes des deux côtés, et il est intercepté dans ces canaux par ce qu'on appelle la qura'ia ou les briseurs, de sorte qu'il distribue les torrents selon les quotas convenus, et la tribu le maintient et le suit constamment.

Le village se distingue également par la présence d'un endroit appelé la Kasbah du clan au milieu du village entre les maisons et il est dédié au stockage des céréales récoltées dans les cultures agricoles, et on estime qu'un dixième de la récolte par l'agriculteur paie le fruit de cette année; où, pour dix Mod Measure, une Mod Measure (une demi-livre et un tiers) est donnée au clan.

Il se distingue également par la présence d'un point d'eau provenant du côté ouest, au bas du mont Haron sur son côté est, et après l'entrée de Rayaa Almuhafiz qui continue vers le sud, ce point d'eau est un point d'eau superficiel appelé (le nommé ) dont l'eau est inépuisable tout au long de l'année.

Cependant, avec l'expansion urbaine à l'ère moderne, et l'expansion aléatoire. Elle a changé de nombreuses caractéristiques de la nature de la terre et a conduit à l'enterrement et à l'interruption de ce point d'eau, et la vallée d'Al Bassam se compose d'un certain nombre d'anciens villages anciens, à savoir (village d'Al Mazab, village d'Al Aajmah, Alhas Village, Almaetif Village et Alhoseniah Village) et chacun de ces villages a son propre caractère, et sa propre caractéristique.

Lors de la visite de la délégation de l'Encyclopédie internationale «Qpedia» à la vallée d'Al Bassam, la production de stalles de chevaux arabes de race pure a été identifiée, où un certain nombre de chevaux sont examinés à partir de la production de la stalle, y compris «le cheval, Rawda, le pur-sang Cheval arabe, le cheval Mazoon et son fils Zubair, de la production de la stalle, et la dot Hamdan, et l'étiquette est arabe authentique de la production de la stalle, et des étalons de chevaux dans la stalle, chacun de, Salman et Taya. ".

 

Sanan:

Le propriétaire du dictionnaire des montagnes de la péninsule arabique a déclaré:

C'est une montagne située dans l'émirat de Sarat Ubaida, bordée à l'est par les villages d'Al Aweern, à l'ouest par la ville de Sarat, au nord par la montagne de Kofua, au sud par les villages de Wadi Al Bassam, au sud par Sarat Ubaida, une distance de (3) kilomètres, Al-Hamdani l'a mentionné en parlant de Diyar Janb et il a dit: Le village de Janb Alkabiba pour Bani waqisha, Quraha pour Bani Abidah et Sanan autre que Sanan Khathaam .

  1. 12

 

Le professeur Abdullah Al Naji a décrit (Sanan) en disant:

Sanan est situé à l'est de la ville de Sarat Ubaida avec une distance de (3) kilomètres, qui est une terre montagneuse qui ne convient pas à l'habitation et à l'agriculture, et les Bédouins vivent en permanence, et il appartient à certaines tribus Al Alsaqr d'Ubaida , il ne possède aucune relique indiquant qu'il s'agissait d'un village à l'époque d'Al-Hamdani. Peut-être un lieu de repos pour les caravanes de pèlerins et autres, et le gouvernement - que Dieu le bénisse - a créé un barrage à cet endroit qui profite aux villages en dessous de ce barrage, en plus de son avantage pour l'abreuvement du bétail, car il apporte de l'eau pour arrosage des fermes et pour le besoin d'urbanisation, en raison de sa proximité avec Sarat Ubaida. Sanan est considéré comme l'une des zones riches en Al-Natf qui est utilisée dans les maisons, ce qui lui a valu l'importance des habitants de la région dans le passé.

 

Al Hajlah (région de Sarat):

Il a été mentionné dans la série des Antiquités du Royaume d'Arabie saoudite qu'il se trouve à environ sept kilomètres du village d'Osran à l'est, et il se compose des ruines d'un ancien palais construit en grosses pierres blanches, en plus de la présence d'un certain nombre de tours construites entièrement en argile, et d'autres pierres ont été utilisées uniquement pour la construction des fondations, et j'ai complété en argile, et en surface un groupe de fractions de poterie, de couleur marron et rouge, et la date de la l'établissement de ce palais - probablement - remonte à environ (500) ans avant l'heure actuelle.

Osran:

Osran a été mentionné dans les monuments du Royaume d'Arabie saoudite, qui est situé à quatre kilomètres au sud-est d'Osran, et les collines de la région sont principalement grises, et un groupe de plateaux de différentes formes y ont été trouvés, et le le site contient plus de (30) installations Une pierre circulaire, sous la forme de deux groupes séparés par un mur, qui serait l'un des villages néolithiques.

Waqsha:

Leurs villages sont situés dans la partie supérieure de Rufaida et entre les villages de Bani Bishar et les tribus d'Ubaida, et le mont Waqsha ou Qarn Waqsha surplombant la ville de Sarat depuis l'ouest en tant que gardien et en descendant et la vallée de Waqsha qui alimente la vallée de Sarat.

Comme mentionné dans le livre "Asir Tribes in Pre-Islamic and Pre-Islamic" d'Omar Bin Fakhrah Al-Amrawi, Waqsha in Alfath et leurs villages sont situés entre les tribus Bani Bishar, les tribus Ubaida et les plus hauts pays de Rufaida.

Le professeur Abdullah bin Naji a déclaré:

Le nom du village (Alkabiba) mentionné par Al-Hamdani dans son livre Les caractéristiques de la péninsule arabique a complètement disparu, de sorte que si vous avez posé des questions sur Alkabiba, vous n'avez trouvé personne pour confirmer qu'il s'appelle un tel endroit, sauf que de l'ajouter à Waqsha, il est clair que cela vient des villages actuels de Waqsha, qui sont Qarn Waqsha, Alwalkhmra et Al Jazza'h, mais certains en dehors de la tribu disent qu'ils s'appellent Al Jabal (Dhalam), et que il s'appelait Alkabiba. Il a dit: Mais j'exclus cette opinion, et je pense que ce que l'on entend par le nom d'Alkabiba, le village qui s'appelle maintenant (Qarn Waqsha), est pour les raisons suivantes:

1- Alignez-le sur le village de Quraha pour Bani Ubaida

2 - son aptitude au logement en raison de sa faible hauteur, et la présence de vieux puits en son sein.

3- La montagne (Dhalam) est très haute, et ne convient pas aux habitations, et elle n'a aucune trace indiquant qu'il s'agissait d'un village, à l'exception d'une tour, peut-être a-t-elle été utilisée pour allumer le feu, un avertissement ou un avertissement de l'existence de la guerre.

Al Aabis - Sarat Ubaida est un groupe de villages loin du centre du gouvernorat de Sarat Ubaida à 3 km au sud, habité par Al Aabis, et il a été nommé d'après leur nom, et il a un site appelé (Alkhashayir) au milieu de la villages d'Al Aabis au nord de la mosquée Al Aabis maintenant, et il y séjourne depuis six mois Dans l'année «Souq Khamis Abidah» avec la protection d'Al Alsaqr, avant de déplacer le marché en 1348 de l'hégire, vers «Al -Buwatah »qui est habitée par les tribus Al Moaamar et Al Alsaqr, les deux tribus chargées de protéger le marché.

Les villages d'Al Aabis ont un style architectural particulier, car ils se caractérisent par l'abondance de tours résidentielles à plusieurs étages, et cela était évident dans le château d'Al Salim, qui comprend le palais de Patel Bin Salim, qui est l'un des plus anciens antiques bâtiments et une élévation saisissante Il a apprécié la province de Sarat Ubaida en général et les villages d'Al Aabis en particulier d'une civilisation architecturale ancrée dans les profondeurs de l'histoire.

Dans le village d'Al Mahdi, il y a des maisons estimées à des centaines d'années, y compris la maison d'Al Abu Shabil, dont la construction remonte à plus de 450 ans et est toujours debout aujourd'hui, ainsi que les maisons de la famille Al Hususa, Le plus célèbre est peut-être le palais de Sheikh Hussein bin Abdul Rahman Bin Hususa, que Dieu lui fasse miséricorde, dont la construction remonte à des centaines d'années, et a été restaurée de l'intérieur et de l'extérieur avec son ancienne image historique, et son ameublement avec de vieux des installations et des collections qui sentent l'odeur de l'histoire, de sorte qu'il est devenu un endroit pour recevoir les invités de la région des princes et des officiels de Son Altesse Royale.

La restauration de l'ancien style, et le souci de ne pas modifier les monuments du palais, reflétaient l'intérêt des habitants de la région pour leur passé, leur patrimoine culturel et culturel, et leur volonté de préserver la personnalité humaine de cette région géographique , qui se caractérise par une grande intimité dans sa civilisation et son patrimoine.

Le village d'Al Juhima Bani Bishar

  1. 13

 

Il est situé au milieu du pays de Bani Bishar et appartient au centre administratif du Centre Sabat Bani Bishar du gouvernorat de Sarat Ubaida dans la région d'Asir, dans le sud du Royaume d'Arabie saoudite. Sur la falaise ouest de la vallée d'Al Juhima, l'embouchure de cette vallée est de la plaine située dans la partie nord-ouest du village.

  Population:

Ce village est habité par la tribu Al Juhima, qui compte environ deux mille personnes.

Aspects urbains:

Ce village se caractérise par ses forteresses et ses châteaux majestueux qui révèlent une civilisation au pied, car certaines sources indiquent qu'il était habité depuis le IXe siècle AH, et ses maisons sont construites avec des flocons de boue et des roches Raqf, pour se protéger des impacts climatiques de plusieurs étages allant de trois étages à cinq étages, les châteaux (Al-Qosseeb) se composent de cinq étages à sept étages, et ils sont utilisés à double usage, ils sont pour garder les céréales et pour observer en temps de guerre, parmi les plus célèbres de ces châteaux sont la Qasbah (Shaiba) et la Qasbah (Hamra).

Et pénètre dans ce village de haut en bas une route qui passe sous les maisons du village, et la plupart de ces maisons ont été détruites à cause du pied et de la négligence des habitants et de leur déménagement dans des maisons en béton situées au nord et à l'est du village, et cette négligence a entraîné la destruction d'environ 70 % de ces maisons.

  Agriculture:

  Ce village est particulièrement agricole et contient des cultures de toutes sortes, parmi les plus importantes sont le blé, le maïs, l'orge, les lentilles, les fruits, les raisins, les figues (bulbes), les figues de Barbarie (parchum) et autres.

Sources d'eau:

  Ce village était célèbre pour ses yeux d'eau (les inspecteurs) comme on l'appelait des gens du village et il est trois, Alniqaz, et est utilisé pour les ablutions pour sa proximité avec la mosquée et pour laver les vêtements des villageois, le milieu source, et puisant de l'eau à la main et des ustensiles et est utilisé pour boire et remplir la proximité des gens du village en particulier, Alwuqra, et est utilisé Le barrage de la vallée d'Aljahmah, un ancien barrage situé sur la vallée de l'Almuqtar, a été reconstruit par les gens.

L'Encyclopédie internationale "Qpedia", basée sur son intérêt pour la vie privée locale et la nature civilisée de notre environnement historique, tenait à documenter les monuments de cette région et à la présenter à la scène culturelle dans sa belle image.

 

Ce rapport a été préparé en collaboration avec le professeur d'histoire Professeur Saeed bin Saad bin Sahaim.

 

Les références:

1) Misfer bin Ahmed Al-wadiaay, directeur de la municipalité de Sarat Ubaida, 10/20/1424 de l’hégire.

2) Glossaire géographique de la région d'Asir.

3) Municipalité de Sarat Ubaida.

4) Le Journal agricole, p. 95, délivré en 1417-1424 de l’hégire.

5) Histoire de l'éducation dans la région d'Asir, d. Ghaithan bin Grace.

6) L'éducation et ses débuts dans le Royaume d'Arabie saoudite.

الكلمات الدلالية :

القرية, عبيدة, المنطقة, العربية, القرى, وقرية, الجهة, قبائل, القبيلة, محافظة, السراة, العجمة, تتميز, المنازل, ادوار, مدينة, التاريخية, المملكة, المربط, أكيال, الغربية, الجامع, الأبراج, منازل, الجهمة, إنتاج, العسران, منطقة, الغرب, مجموعة, منتصف, الزراعية, القديم, السعودية, الهمداني, ويستخدم, ساكنيها, بمسافة, قنوات, ثلاثة, ويوجد, القديمة, ووادي, معماري, العام, قرابة, تعتبر, المحاصيل, عبيدة،, أعالي, الوسم, التاريخ, عسير،, يميزها, تصريف, قراهم, للحماية, الطريق, الضيوف, الأدوار،, بأنها, معالم, بواسطة, الأمطار, سطحية, القلاع, العين, جنوبا, تتكون, منحوته, العصر, وتتميز, المزارع, الحضاري, يتكون, القدم, الجنوب, كيوبيديا, العالمية, السوق, السيول, مبنية, الشمالية, بمنطقة, إضافة, والذي, بعضها, وتستخدم, تاريخ, الطين, أبناء, حضارة, الشرقية،, العسكري, الحديث, لقربه, وتعود, الجبل, الصقر, الوقت, استخدام, الأتراك،, إنشاء, الماء, الخلف, سلسلة, ومركز, للبنين, بلدية, لسقيا, ابتدائية, بوجود, الموقع, ضاربة, قبيلة, بالفتح, السنين, القصر, وتسمى, يسكنها, الهجلة, بناؤه, الكبيبة, وارتفاع, بالقرية, الأدوات, بكثرة, المباني, للشرب, الأستاذ, عبدالله, القادمين, تواجه, تخترق, تهامة, عليها, الجغرافي, للسكنى, الخصوصية, الحبوب, اللون, التعليم, ومتوسطة
الموضوع السابق

مساهمات ومشاركات الأعضاء (0)

  1. لا تتوفر مساهمات في الموضوع بالوقت الحالي

هل لديك إضافة أو تعليق على الموضوع سجل مساهمتك لنشرها